SRNT is the only international scientific society dedicated to fostering and disseminating research on tobacco and nicotine treatobacco.net logo Society for the Study of Addiction
Search treatobacco.net
* see translation disclaimer below
Some key links


Cigarette électronique


Dernière mise à jour de la section Cigarette électronique: avril 2014

Style de citation suggéré : Treatobacco.net. Section Tolérance, Données clés sur les traitements TNS et les maladies cardiovasculaires, http://www.treatobacco.net/en/page_171.html, accédé le 18.02.14.


Introduction

L’objectif de la section sur les dispositifs électroniques pour délivrer de la nicotine (electronic nicotine delivery systems ou ENDS), parmi lesquels la cigarette électronique (connue aussi sous le nom d'e-cigarette) est la plus connue et utilisée, vise à fournir des informations sur l'état des connaissances actuelles. Dans cette section nous utiliserons le terme d'e-cigarette, car c'est le terme le plus répandu dans la littérature scientifique, dans les média, et le public.

Les produits de cette catégorie sont très divers, parmi lesquels on peut trouver des «cigarettes électroniques», des «cigares électroniques», des «shishas électroniques», et autres. Pour chacun de ces types de produits il existe une grande variabilité dans les contenus, les émissions, et les modes opératoires. Certains ressemblent à des cigarettes («cigalikes»), d'autres («nouvelle génération») ont des atomiseurs rechargeables et des batteries de forte capacité. Ils ont tous en commun : un générateur d'aérosol, un détecteur de flux ou un bouton poussoir, une batterie, et un réservoir servant à contenir une solution (Brown & Cheng, 2014).

Au contraire des cigarettes de tabac, l'e-cigarette ne brûle pas de tabac, mais vaporise un liquide à base d'humectant, couramment du propylène glycol et de la glycérine, dans des proportions de 70/30%, ainsi qu'en général de la nicotine, des arômes, et d'autres additifs. Le liquide est contenu dans une cartouche jetable, un «cartomiseur» (une cartouche combinée à un vaporiseur dans un seul élément) ou sur certains modèles des réservoirs que l'on peut remplir («tanks»). Lorsque l'utilisateur aspire par l'embouchure (ou appuie sur un bouton sur les modèles à réservoir), l'élément chauffant est activé et vaporise l'humectant sous forme d'un brouillard qui peut être inhalé.

L'e-cigarette est apparue sur le marché en Chine en 2003, et est depuis devenue disponible dans le monde entier (Adkison et al., 2013). La plupart des e-cigarettes sont distribuées sur internet ou dans toutes sortes de magasins.

La connaissance de l'e-cigarette et son utilisation se développe rapidement : les recherches sur Google pour le terme e-cigarette ont augmenté considérablement depuis 2008-2010 (Ayers et al., 2012). Dans la population adulte américaine ayant participé à des enquêtes en 2009 et 2010, la connaissance du produit a doublé, passant de 16% en 2009 à 32% en 2010 (Regan et al., 2013).

Parmi les personnes ayant répondu à des enquêtes sur internet aux USA en 2010 et 2011, l'utilisation (même occasionnelle) a doublé, passant de 3% en 2010 à 6% en 2011 (King et al., 2013). En Grande Bretagne l'utilisation courante a plus que doublé, passant de 2,7% des fumeurs en 2010 à 6,7% en 2012 (Dockrell et al, 2013).

Les motivations à l'utilisation de l'e-cigarette varient entre les différentes enquêtes, mais une large proportion de fumeurs disent l'utiliser pour essayer d'arrêter de fumer (Etter, 2010; Vickerman et al., 2013), pour réduire leur consommation (Kralikova et al., 2013), parce qu'elles sont moins chères que les cigarettes de tabac, ou pour obtenir leur dose de nicotine dans les lieux où il est interdit de fumer (Etter, 2010).

Adkison SE, O'Connor RJ, Bansal-Travers M, Hyland A, Borland R, Yong HH, Cummings KM, McNeill A, Thrasher JF, Hammond D, Fong GT. Electronic nicotine delivery systems: international tobacco control four-country survey. Am J Prev Med. 2013 Mar;44(3):207-15.

Ayers JW, Ribisl KM, Brownstein JS. Tracking the rise in popularity of electronic nicotine delivery systems (electronic cigarettes) using search query surveillance. Am J Prev Med. 2011 Apr;40(4):448-53.

Brown CJ, Cheng JM. Electronic cigarettes: product characterisation and design considerations. Tob Control. 2014 May;23(suppl 2):ii4-ii10.

Dockrell M, Morrison R, Bauld L, McNeill A. E-cigarettes: prevalence and attitudes in Great Britain. Nicotine Tob Res. 2013 Oct;15(10):1737-44.

Etter JF. Electronic cigarettes: a survey of users. BMC Public Health. 2010 May 4;10:231.

King BA, Alam S, Promoff G, Arrazola R, Dube SR. Awareness and ever-use of electronic cigarettes among U.S. adults, 2010-2011. Nicotine Tob Res. 2013 Sep;15(9):1623-7.

Kralikova E, Novak J, West O, Kmetova A, Hajek P. Do e-cigarettes have the potential to compete with conventional cigarettes?: a survey of conventional cigarette smokers' experiences with e-cigarettes. Chest. 2013 Nov;144(5):1609-14.

Regan AK, Promoff G, Dube SR, Arrazola R. Electronic nicotine delivery systems: adult use and awareness of the 'e-cigarette' in the USA. Tob Control. 2013 Jan;22(1):19-23.

Vickerman KA, Carpenter KM, Altman T, Nash CM, Zbikowski SM. Use of electronic cigarettes among state tobacco cessation quitline callers. Nicotine Tob Res. 2013 Oct;15(10):1787-91.

 

 

 



treatobacco.net logo
Home | Sitemap